Corps à cœur

Sur les peines de ton corps

Mes mains sans effort

Déposent en douceur

La guérison de ton cœur.

Chaque doigt avec délicatesse

Lentement sur ton dos, sur tes fesses

D’un geste léger et sûr

Te ramène à ton être pur.

 

La caresse te relie au ciel

Et réveille la magie universelle

De tout temps en cette femme

Jusqu’à la félicité de ton âme.

 

Tu es femme, tu es déesse,

Guerrière , guérisseuse et prêtresse

Dans ton entièreté et pour toujours

De tout ton être tu vibres l’amour.

Franck

Exploraz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page